Comme Pinocchio, les matriochkas ont un père…
c’est un peintre russe qui travaillait dans un atelier de jouets à côté de Moscou,
Sergueï Vassilievitch Malioukine, qui inventa la première matriochka il y a plus de 100 ans…

Il sculpta huit petites poupées gigognes pour sa petite fille – il voulait ainsi lui faire comprendre l’histoire de la vie, et qu’elle, la petite fille, avait une maman qui,comme elle, avait une maman, qui avait eu une maman, et ainsi de suite depuis la nuit des temps !

Les matriochkas sont en bois de bouleau ou de tilleul.
De jeunes arbres sont coupés au printemps, découpés en rondins et séchés pendant au moins un an.
Chaque ‘’famille’’ de matriochkas est creusée et sculptée dans un même rondin de bois de la plus grande à la plus petite.

Chaque poupée est façonnée à la main sur un tour : toujours  la plus grande d’abord en commençant par sa partie inférieure.
La plus grande des poupées doit toujours avoir une base élargie : l’artisan la taille jusqu’à la hauteur désirée, puis lui ajoute un petit rebord pour qu’elle soit bien solide sur sa base avant de l’évider. Quand il passe à la partie supérieure, l’artisan doit veiller avec soin à l’ajustage
du haut et du bas de la poupée –ils doivent être parfaitement arrondis et s’emboîter parfaitement l’un dans l’autre. Puis, ils les évident
pour pouvoir y mettre la poupée suivante. Il modèle alors l’extérieur à main levée jusqu’à ce que la poupée soit harmonieuse des pieds à la tête. La dernière phase consiste à polir la poupée pendant qu’elle tourbillonne sur le tour.

L’artisan répète ces mêmes gestes jusqu’à la toute dernière poupée souvent minuscule
L’ensemble est ensuite livré au peintre qui dessine et peint de longues heures durant (certaines matriochkas demandent des mois de travail…) de merveilleux contes ou de fabuleuses histoires, qui se lisent en commençant par la toute petite matriochka (la fin de l’histoire est sur la grosse)
Après le dernier coup de pinceau, il reste encore une étape très délicate : le laquage de la matriochka…jusqu’à huit couches de laques sont appliquées sur chaque poupée !

 

 

Et voilà, les matriochkas sont prêtes :
prenez le temps de les regarder et d’apprécier le talent de nos amis russes :
Nina, Aliona, Irina, Olga, Yulia, Elena, Tatiana, Vera, Svetlana, Lioudmila, Andreï

Autres articles

Poupées en pâte à sel

Poupées en pâte à sel

Tous ces personnages en pâte à sel ont été créés par Irina IVANOVA, pleine de talent, d'imagination, de créativité, de gentillesse et de bienveillance.           Je l'ai rencontrée en 1992 à Moscou, et depuis, nous avons vécu beaucoup de...

Cartes de voeux enfantines

Cartes de voeux enfantines

Des cartes de voeux d'avant la Révolution et des années 70... Je les aime beaucoup,  je les partage avec vous avec plaisir. Autres articles

Décorations de BILIBINE

Décorations de BILIBINE

Ivan BILIBINE est né en 1876 à Saint-Pétersbourg. C’est dans cette ville devenue Leningrad qu’il mourut pendant le blocus en 1942. Il reste pour moi le plus grand illustrateur russe. Ses illustrations des contes russes, et particulièrement, ceux de Pouchkine, sont...

Affiches d’expositions

Affiches d’expositions

Des affiches de quelques-unes de mes expositions Marseille, Arles, Nice, Kaysersberg, Strasbourg, La Baule, Montluçon et Liège en Belgique.J'ai eu énormément de plaisir et de fierté à les monter dans ces différentes villes et ai partout reçu un accueil fabuleux....