Une histoire pas ordinaire !

C’est en 1795 dans le village de PAVLOSKI POSSAD – Павлоский Посад – qu’une petite production artisanale de châles en soie vit le jour. Son fondateur, Ivan LABSINE, était paysan au départ. Ses descendants continuèrent l’activité, et c’est Yakov LABSINE, associé
à Vassili GRIAZNOV, qui développa la production de châles en laine avec des motifs imprimés. Et à la révolution de 1917, c’était la plus grande industrie de châles en laine et en soie de tout le pays. Les gestionnaires actuels ont plaisir à expliquer que leur usine a survécu à tout…la Révolution, la Guerre, la Perestroïka…et que Vassili GRIAZNOV n’a jamais cessé de protéger son usine : c’était un industriel entreprenant, un gestionnaire avisé, mais il fut aussi et surtout un homme très bon, toujours soucieux de faire le bien autour de lui. Sa canonisation, qui avait été décidée avant la révolution d’octobre, eut lieu en 1999, 130 ans après sa mort. On raconte que quand il fut exhumé, ses os ne s’étaient pas décomposés !

Offrir un châle à une femme revenait à la demander en mariage.
Le fils en offrant un à sa mère lui témoignait ainsi tout son amour et son respect.
Les châles russes sont connus dans le monde entier et les couturiers russes ( le célèbre Slava ZAÏTSEV en tête) les intègrent aujourd’hui avec talent et originalité dans leurs créations. La tradition se fait modernité!
PAVLOSKI POSSAD est un petit village qui se trouve à 70kms à l’est de Moscou.

Elena, une très chère amie russe, qui a épousé la France

PAVLOSKI POSSAD est un petit village qui se trouve à 70kms à l’est de Moscou.

 

 

 

 

 

 

 

C’est Elisabeth, la fille de Pierre le Grand, qui fit découvrir aux aristocrates russes cette magnifique laine de chèvre angora d’Orenbourg. Cette laine est unique au monde.
Les parisiens les découvrirent pour la première fois à l’Exposition Internationale de1857.
Les châles d’ORENBOURG tricotés mains sont d’une rare finesse, extraordinairement légers et très, très chauds. Les filaments sont peignés et cardés à la main, puis filés à l’aide d’un fuseau. Ces fils sont ensuite reliés à l’aide de fils de soie naturelle ou de coton. Pour la réalisation d’un châle, il faut ensuite jusqu’à 250 heures de travail selon la complexité et la finesse des dessins.
Il existe des châles plus denses, plus épais et très chauds (de couleur grise en général) et d’autres plus légers et plus fins, appelés ‘’toiles d’araignée’’ –паутинка en russe.
ORENBOURG est situé sur le fleuve Oural à 1200 kms de Moscou.

   A la fin du travail, la tradition voulait que l’on fasse passer son châle à travers un anneau pour en vérifier la qualité, et bien plié,
un châle de deux mètres ne prend pas plus de place qu’un œuf d’oie…

Vendeuse de châles et de gants sur les marchés dans la Russie d’avant la Révolution

 

 

 

 

Autres articles

Boris KOUSTODIEV

Boris KOUSTODIEV

Boris KOUSTODIEV est né à Astrakhan en 1878. Son père meurt jeune: les responsabilités financières et matérielles retombent donc sur sa mère. La famille Koustodiev loua une petite aile de la maison d'un riche commerçant. C'est là que le petit garçon conçoit ses...

Citations et proverbes

Citations et proverbes

Citations russes : La vérité doit s'imposer sans violence.Léon TOLSTOÏ - Guerre et paix J’ai trouvé ma devise : deux verbes auxiliaires - être vaut mieux qu’avoir.Marina Tsvetaeva - Vivre dans le feu Une erreur originale vaut mieux qu’une vérité banale.Fédor...

Amitié France Russie

Amitié France Russie

Tout a commencé il y a fort longtemps ! Au XIème siècle, notre bon roi Henri 1er épousa une princesse russe, déjà d’une grande beauté, la fille de IAROSLAV le sage, grand-prince de KIEV. Elle lui donna un fils, Philippe 1er.C’est ensuite Pierre le Grand qui fera jouer...

La langue russe

La langue russe

Le Russe appartient au groupe des langues indo-européennes.Langue slave comme l’ukrainien, le biélorusse, le polonais, le tchèque, le slovaque, le bulgare, le slovène, le macédonien et le serbo-croate. Au IXème siècle, Cyrille, et son frère Méthode, ‘’les Apôtres des...

Les matriochkas ont une histoire …

Les matriochkas ont une histoire …

Comme Pinocchio, les matriochkas ont un père…c’est un peintre russe qui travaillait dans un atelier de jouets à côté de Moscou,Sergueï Vassilievitch Malioukine, qui inventa la première matriochka il y a plus de 100 ans…Il sculpta huit petites poupées gigognes pour sa...

La rentrée des classes

La rentrée des classes

En Russie, l’enseignement primaire et secondaire se déroule dans la même école.Les cours débutent à 8h30 et l’école finit au plus tard à 14h30. Les cours durent 45 minutes avec une petite pause entre chaque cours = ‘’ pérérif ‘’ = récréation ou interruption en russe…...

SAMOVAR, un petit peu d’histoire …

SAMOVAR, un petit peu d’histoire …

C’est sans doute de Perse et de Chine que le samovar est arrivé en Russie au 18ème siècle.Samovar, cet appareil ‘’qui cuit seul’’ … du russe ‘’ВАРИТЬ'' qui signifie CUIRE, et ‘’САМ'', qui signifie LUI-MÊME, SEUL…Le samovar est un récipient en métal, dans lequel on...

La cuisine russe

La cuisine russe

Le KVASS – Квас – est une boisson très, très russe. J’aime beaucoup cette boisson légèrement pétillante de couleur brun doré, très désaltérante. Le Kvas est fait  avec du pain noir fermenté, du sucre, de la levure – il est très légèrement alcoolisé –de 1°à 4° d’alcool...

Tableaux Russes

Tableaux Russes

Courrez dans les musées russes... Ermitage, Musée Russe, Musée Ethnographique à Saint-Pétersbourg - Musée Pouchkine, Galerie Trétiakov à Moscou, et bien d'autres encore... Bien sûr, mon petit musée n'est pas exhaustif, je vous présente juste des tableaux, que j'aime...

Cartes anciennes

Cartes anciennes

Elisabeth BOËHM Les ancêtres d’Elizabeth Boëhm étaient des tatars.Son nom de jeune fille – Endaurova – vient du nom tatar Indogur, qui veut dire « le coq indien ».Elle est née à Saint-Pétersbourg le 12 février 1843, mais sa famille quitte cette ville, quand Elisabeth...